légende

La légende des chats de La Romieu

La Romeu - légende des chats

La Romieu (Gers) -  La légende des chats

Vers 1338, Angéline qui venait de naître dans une famille de bûcherons, pauvres mais heureux, devint orpheline du père tué par la chute d'un arbre qu'il abattait et de la mère, inconsolable, qui se laissa mourir de chagrin.

Recueillie par une voisine, Angéline vivait au milieu de nombreux chats et l'attirance était réciproque, allant jusqu'à partager  couche et écuelle.

En 1344, à la suite de plusieurs années de mauvais temps, survint une grande disette, obligeant les habitants à chasser toute sortes d'animaux pour survivre. Angéline eut beaucoup de difficulté pour sauver et cacher ses amis les chats de la faim du voisinage. La famine dura bien longtemps et les habitants de La Romieu ne purent survivre que par l'environnement des bois, en déterrant les racines des végétaux.

Heureusement cette triste période prit fin et les récoltes promettaient à nouveau de nourrir la population. Mais les chats de la contrée ayant disparu, les rats proliférèrent et les récoltes furent gravement menacées.

Alors que les villageois se lamentaient des dégâts causés par les rongeurs, les chats d'Angéline, pendant la période de chache-cache, eurent plusieurs portées. Aussi quand ils retrouvèrent leur liberté, ils purent s'attaquer aux rats qui disparurent rapidement. C'est ainsi qu'Angéline sauva La Romieu d'un second malheur.

La légende dit qu'en vieillissant, son visage ressembla de plus en plus à celui d'un chat.

On peut voir son buste sur la place centrale du village et ses amis les chats disséminés sur les facades ou murs des habitations toutes proches.

Source : carte postale personnelle