Le jardin Lalanne - PARIS


Les chats noirs du Jardin des Halles à Paris aux temps heureux

"Le Petit jardin" Jacques Dutronc

A Poulbot, qui nous a quitté le 12 janvier 2009

Au coeur du Jardin des Halles : le Jardin Lalanne.

L'aube commençait à poindre. Semblant suivre un rituel, Poulbot passa sur le pont de lierre, puis emprunta le chat noir jardin des halleslabyrinthe pour regagner son logis au creux de son vieil ami le hêtre. C'est là que chaque matin, il venait dormir du sommeil du juste comme le font tous les nocturnes après une longue nuit de promenade, de chasse, de marquage de territoire, de jeux.

Poulbot vivait dans ce jardin depuis bon nombre d'années.
Quel âge a ce beau matou couleur d'ébène ? Nul ne le sait, mais il est à n'en point douter, de par sa corpulence et sa démarche assurée, le sénior d'une colonnie de quelques soixante chats, presque tous noirs. Sans doute abandonnés par quelques maîtres supersticieux, ou partant vers des contrées lointaines en périodes estivales...

Chat noir du jardin des Halles

Dès potron-minet, des mains bienfaitrices déposent la nourriture : pâtées, croquettes, restes de plats cuisinés, bols de lait, rien ne manque au menu. ; elles prennent aussi soin de tout ramasser avant l'ouverture des grilles du Jardin.
Ces humains très discrets, Poulbot les connaissait bien, jamais un geste brusque, parlant toujours à voix basse pour ne pas inquiéter ces noirs sauvageons. Pourtant un jour... Ils vinrent avec des cages, attrapèrent Poulbot et quelques congénères, les mirent dans les cages et les emmenèrent vers une destination inconnue.

Ils les déposèrent dans une pièce au carrelage blanc face à un "homme en vert" inquiétant.
Ensuite Poulbot ne se souvient de rien, il dormit et à son réveil il était toujours dans la cage. Mais que se passait-ilChat noir du jardin des Halles donc ? Pourquoi ces humains avaient -ils soudain décidé de les arracher à leur lieu de vie ? Poulbot semblait perdu, quelques uns de ses congénères en totale panique.
Mais les "bienfaiteurs" revinrent et à nouveau en route vers... ???
Quel soulagement quand Poulbot vit la grille de sa cage s'ouvrir sur SON jardin !
Il sentait bien un tiraillement à l'entre-cuisses ainsi qu'une sorte de brûlure à l'oreille droite mais qu'importe, il avait retrouvé la liberté et son paradis de verdure, son logis, rien n'avait plus d'importance à ses yeux.
Il ne savait pas que "l'homme en vert" l'avait stérilisé et tatoué pendant son sommeil !

Chat noir du jardin des HallesCar chats et chattes du Jardin Lalanne sont sous la haute protection de bienfaiteurs bénévoles réunis en une association du nom de CHADHAL (chats des halles).
Ces félins stérilisés, tatoués sont désormais répertoriés au fichier central félin et donc sous la protection de la loi !

Les voilà donc officiellement reconnus, libres, soignés et heureux au coeur de leur Jardin.

Hélas nos noirauds n'ont pas la moindre idée de ce que des "têtes bien pensantes" sont sur le point de faire de leur paradis.....

**************************

Le Jardin Lalanne, royaume pour chats noirs estampillés et enfants heureux, est menacé de destruction !!

Le grand projet d'aménagement du quartier des halles, passe par l'arasement du Jardin Lalanne. Nombre d'associations, de signataires de pétitions luttent pour que le Jardin soit préservé mais.... l'arrivée des premiers bulldozers est prévue pour 2010. Il est encore temps de renoncer Messieurs les décideurs !

***

Un article du dernier Courrier de la Nature, évoque l'utilité sociale et environnementale du jardin Lalanne.
L'auteure, Mme Christiane Ruffier-Reynie, alerte ainsi les naturalistes :

« Où trouver dans Paris, et particulièrement dans le 1er arrondissement, des bergeronnettes des ruisseaux, des mésanges bleues, des accenteurs mouchets, des joncs, des bambous ?
Réponse : à deux pas du Forum des Halles, là où, en 1988, l'architecte Lalanne réalisa sur une surface de 3000 m2, un « jardin d'aventure » destiné aux enfants de 7 à 11 ans, pour qu'ils y vivent, accompagnés d'animateurs, des heures d'exploration et de jeux [...].
Mais la nature dans tout ça ? Certes, les étroites allées sinueuses sont cimentées, certes les rochers sont faux... Cependant l'eau qui circule dans le ruisseau est vraie, vraie aussi celle de la mare, les bambous sont vrais, les buis, quoique taillés, sont vrais.
De plus, cet espace clôturé de grillage est exempt de fréquentation humaine la nuit. Et cela suffit pour que des végétaux spontanés y poussent, pour que toute une petite faune sauvage y trouve abri et nourriture. [...]

L'article déplore ensuite les menaces qui pèsent sur ce petit écosystème qui s'est patiemment constitué au coeur de Paris et a été investi par une grande variété d'espèces. Si le jardin Lalanne était détruit, ce serait aussi un petit bout de nature et de vie sauvage qui serait sacrifié. Une raison de plus de se battre pour que le jardin Lalanne soit préservé !


Bataille perdue : janvier 2011 : le Jardin Lalanne est définitivement fermé.
février 2011 : 250 arbres sont abattus et le Jardin Lalanne est détruit.
Quelques chats noirs ont pu être "mis à l'abri" par l'association CHADHAL

Chat noir du jardin des Halles
je pense souvent à vous, jolis noirauds dont le territoire fut rasé...

 

retour accueil chatsnoirs.com

retour haut de page