Champolion 10

CHAMPOLION n° 10

Je vous présente Champolion  et Nénette, deux chats de l’association Collier de perle

Nénette 11<

NENETTE  n° 11

Cette association est une maison de retraite pour chats âgés mais aussi une maison d’accueil pour chats handicapés afin de leur assurer une vie meilleure. Félicitations à ces bénévoles au grand coeur.

N’hésitez pas à leur rendre visite.

Tahiti 12

TAHITI    n°12

Voici un autre de mes chats noirs : Tahiti 6 ans et bien grassouillette (11 kilos):Tahiti a rejoint le Collier de Perle car sa maîtresse n’avait plus assez de temps pour s’occuper d’elle


Socrate 13

SOCRATE    n° 13

parti  au Ciel de nos chats en mai 2009


Max 14

MAX    n°14 - décédé

Max a rejoint le Ciel de nos chats le 29 décembre 2009.

Il avait 17 ans.


Mine 15

MINE    n°15      décédée

 Quand (Marie) voulut donner un chat à Benjamin son fils, elle allât chez son amie qui avait fait « connaître les joies de maternité » (je la cite) avant de la faire opérer à Manuela le nom de la mère de trois chatons.
Le père de ces chatons était un pur siamois avec une robe magnifique, car un de ses fils en avait la robe (Toupak il s’appelait) le moins chanceux des trois. Toupak est celui qui n’est plus.
Benjamin fut ébloui par Toupak, et son choix fut Toupak, mais une petite puce toute noire alla vers Marie et le coup de foudre opéra, Mimine avait trouvé sa famille.
Depuis 16 ans,  Mimine vit une vie paisible malgré quelques petits incidents de santé que nous avons éradiqué, je signale que Marie est une artiste peintre, mais elle crée aussi des bijoux l’anecdote est que Mimine sert d’écrin de présentation, ce qu’elle fait fort bien et s’y prête avec allure.
Mimine est la sœur de Max, donc je voulais, comme c’est moi qui lui ai donné son surnom de Mine Top-Model, qu’elle soit dans le florilège des chats noirs, sur le blog appelé de ce nom. Manuela la maman de cette formidable portée est au Ciel de nos chats  depuis décembre 2008


Django 16

DJANGO    n° 16

Nous venions de perdre nos gentil César (15ans) chat noir lui aussi quand nous avons décidé de remplir ce grand vide et le manque de ronrons, et là nous avons rencontrée marraine Hélianthe qui venait de prendre Django en F.A , le sortir de sa misère et lui trouver un foyer .Il était dans un jardin ou, pour s’en débarrasser des gens "charmants" envoyaient un chien berger après lui comme si c’était la seule solution mais il n’est pas rancunier car il partage sa vie avec une grande et grosse Margot chienne Beauceron (sur la photo Django est étalé sur le pouf)

Sacy, notre puce dernière venue dans la maison; elle aussi est arrivée alors que nous venions de perdre Simba  (noir également) et elle aussi était chez marraine Hélianthecar elle a été mordue a la cuisse par un chien, elle avait besoin de soins et aussi d’être mise en confiance elle arrivait d’un jardin et n’avait jamais eu de vrais contacts avec ces gens que l’on dit humains 
Nous vivons dans la maison de 5 chats et un chien qui ont la bonté de nous faire un peu de place.
Grosses caresses à tous les poilus du club.
Maman Django

SACY    n° 17


Lisa 18

LISA    n°  18

Je vous présente Lisa, âgée de presque 8 mois, ma nouvelle petite minette trouvée sur le site RESCUE le 1er avril dernier. En voyant le SOS lancé, j’ai eu un coup au coeur. Elle a été brûlée au ventre et à la queue par des jeunes barbares en Espagne, il y a 3 mois. Secourue et soignée dans une clinique vétérinaire espagnole, je l’ai adoptée le 17 mai 2008.

Lisa 18a  Lisa 18b  Lisa 18c

Lisa a dû être amputée de la queue ce jour dans le but de la soulager le plus vite possible. Les soins pour la cicatrisation auraient été trop longs et très très douloureux. Petite puce si jeune et déjà tant de souffrance dans le regard...
Je salue Béa chaleureusement pour cette adoption. Lisa ne connaitra désormais que douceur et amour. Merci
 

Juin 2014Lisa continue à couler des jours heureux, elle a maintenant 6 ans et demi

Lisa 18e


Angel 19

ANGEL    n° 19

Il est arrivé dans ma vie et celle de mon mari il y a cinq ans, il avait alors deux mois. Cette petite crapule porte bien son nom mi-ange, mi-démon. Il est le roi des bêtises en tous genres (ouvrir les placards et tout saccager, faire tomber sciemment les bibelots, faire tomber les rideaux avec la tringle, manger les casques de MP3 et les tongs,...). La liste n’est pas exhaustive. Mais en contrepartie ce chat est une boule d’amour sur pattes. Je fonds littéralement lorsqu’il vient me faire un câlin en me donnant des coups de tête ou en me faisant des léchouilles sur le nez et lorsqu’il vient se blottir tout contre moi la nuit. Un lien très particulier nous uni et je pense qu’il est et restera à jamais ma plus grande histoire d’amour féline. C’est difficile d’exprimer par les mots tout le bonheur qu’il peut m’apporter. J’ai aussi une birmane que j’aime très fort mais Angel est particulier et je ne sais pas comment l’expliquer.
Je fais mille caresses à tous les chats noirs du site et à tous les animaux qui nous rendent tellement heureux.
A très bientôt.
Karine
Angel s'en est allé au Paradis des chats le 25 juillet 2013


Pitchoune 20

PITCHOUNE   n°20

  Pitchoune ma petite chatte-guenon.

Pourquoi  guenon ? Tout simplement parce que quand elle est dans mes bras elle m’entoure le cou avec ses deux pattes avant, ou alors avec une seule patte comme un petit singe. Je peux retirer mes bras : elle tient bon.
Quel âge a-t-elle ? Mystère ! Elle est arrivée en même temps que Titus, Minette et ses jumeaux. Elle se nourrissait de ce que je donnais à tous, matin et soir, sur la terrasse, devant la maison et abritée par les arbustes.
Comme Minette la siamoise - voir plus haut - elle allait avoir des petits. Et elles allaient accoucher en même temps, et je ne savais pas quand. Les ventres s’arrondissaient de plus en plus. Un jour Minette s’est absentée. J’ai su que c’était le jour. Et puis le lendemain ma Pitchoune est venue manger mais elle n’arrêtait pas de miauler. Je lui parlais, ne comprenant pas trop ce qu’elle voulait. Après tout, elle devait avoir des maîtres.
Et puis je l’ai caressée et je me suis rendue compte qu’elle perdait les eaux et qu’en fait elle était en train d’accoucher tout en marchant. Pauvre petite biche !  Depuis quand avait-elle commencé ?  Elle était perdue et ne paraissait pas comprendre ce qui lui arrivait. J’ai soupçonné qu’elle avait dû déposer deux ou trois petits ailleurs car une fois rentrée chez nous elle ne nous en a fait qu’un.
Aussitôt entrée dans la maison, en fait, elle si sauvage, n’attendait que ça. Je l’ai installée dans un couffin et elle s’est mise à ronronner. J’ai oublié de dire que Pitchoune est toute noire avec un poil de  moustache blanc et le seul petit qu’elle a fait chez nous était noir. Comme je la trouvais encore grosse, je suis allée voir le vétérinaire, qui m’a dit que tout était fini. Nous n’avons pas voulu garder le pauvre petit, il n’avait que quelques heures, nous arrivions ainsi au nombre de « douze ». Je ne le dis pas de gaîté de cœur mais le vétérinaire s’est chargé de l’euthanasier.
Nous l’avons fait opérer en même temps que Titus  - notre beau et malheureux Titus, je vous en ai déjà parlé  - Cette année-là le vétérinaire a fait de l’or avec nous ! Cinq chats opérés en très peu de temps ! Sans parler des soins pour Titus !
Nous étions en 2002. Elle traînait depuis plus d’un an dans le quartier. Je pense qu’elle doit avoir plus de sept ans maintenant. Elle s’est trouvée très bien chez nous parmi les autres, a retrouvé tous ses copains de rue dans notre maison et tout le monde vit en bonne entente, enfin presque.
D’où vient-elle ? Je ne sais pas et je ne cherche plus à savoir.  C’est ainsi.
La mère de mes jumeaux Sacrés de Birmanie n’étant plus de ce monde depuis deux ans, notre Pitchoune a adopté la fille Tiffany qui est un peu bizarre et qui ne vit bien qu’au contact de ses congénères. Les humains, elle n’en veut pas ! C’est rigolo de les voir toutes les deux sur le lit. Pitchoune est petite et rondelette et elle se retrouve enfouie sous la grande et grosse Tiffany aux grands poils. Et elle a chaud ! Et elle en a marre ! Ce n’est plus un bébé tout de même ! Six ans ! Elle ne peut même plus aller dans le jardin sans que la jeune vienne se jeter dans ses pattes en quête de câlins. Et ma pauvre Pitchoune me regarde toujours d’un air désespéré, « Quand va-t-elle devenir adulte, celle-là ?»

Ajouter un commentaire

Anti-spam